Tips

Se lancer en tant que consultant SAP indépendant

Devenir consultant SAP indépendant est une alternative au statut de salarié au sein d’une ESN ou d'un client final SAP. L'objectif de cet article n'est pas de dire si le statut d'indépendant et mieux ou moins bien que celui de salarié. Ceci est une question de choix personnels et de d'aspirations propres à chacun.

 

L'objectif de cet article et de vous apporter un retour d'expérience sur mon parcours en tant que consultant indépendant SAP afin que vous puissiez vous faire une idée de ce à quoi vous attendre en termes de parcours, si vous choisissez cette voie. Pour ce faire, je me suis dit que le plus simple serait de vous relater le parcours type du consultant qui fait le choix de passer en mode indépendant en me basant sur ma propre expérience et sur l'observation du parcours de mes pairs. Ce qui est relaté dans cet article concerne le marché français.

 

D'abord l'idée prend vie puis... les questions surgissent

 

Un matin, en ouvrant les yeux, l'idée a germé. Vous vous dites que votre métier de consultant SAP vous plaît mais pour diverses raisons vous réalisez que vous souhaitez exercer votre activité en tant qu'indépendant.

Les choses se mettent en place dans votre tête et vous vous rendez compte que vous avez allez avoir pas mal de questions à traiter. Vous devez négocier votre départ avec votre employeur, sans le froisser. Eventuellement et dans l'idéal réussir à obtenir une rupture conventionnelle qui vous assurera un filet de sécurité si vous ne trouvez pas immédiatement une mission (car vous aurez droit au chômage). Il va falloir également choisir une forme de société pour exercer ou faire le choix du portage salarial. Dois-je faire appel à un expert-comptable ? Comment trouver des missions d'expertise SAP ?

 

Acter son départ

 

Vous avez annoncé la nouvelle à votre responsable. Il est déçu de vous voir partir mais comprend votre choix. Par ailleurs, il n'est pas contre l'idée de la rupture conventionnelle mais il n'est pas certain que cela passe au niveau RH, il va donc se renseigner... Vous vous dites que sécuriser cette rupture conventionnelle est vraiment important car cela vous apportera de la sérénité dans votre démarche de devenir freelance SAP. Il vous vient donc l'idée de donner à votre manager un argument choc pour qu'il puisse défendre votre demande auprès des équipes RH :

 

En cas de rupture conventionnelle, je suis prêt à faire un départ long sur 6 mois au lieu des 3 mois de préavis, cela nous permettra de terminer ensemble le projet en cours.

 

Bingo ! l'argument a fait mouche, la rupture conventionnelle est acceptée. Vous pouvez finir votre projet en cours, préparer sereinement votre lancement et rester en bon terme avec votre société.

A noter qu'il est maintenant également possible sous certaines conditions d'obtenir le chômage en démissionnant.

 

Le choix d'une forme d'entreprise ou du portage salarial

 

Il ne s'est rien passé de spécial depuis que vous avez informé votre responsable de votre intention de passer à un mode freelance et que vous avez obtenu la rupture conventionnelle. Cependant l'échéance approche, vous êtes à 2 mois de votre départ. Vous avez donc pris un rendez-vous gratuit avec un expert-comptable pour évoquer les différents choix possibles de formes juridiques, ce cabinet d'expertise comptable propose également un service de portage salarial. Pendant la conversation, vous réalisez qu'il n'y a pas de généralité sur la forme juridique à adopter ou le fait de choisir le mode société plutôt que le mode portage.

 

Le choix d'une forme juridique pour la création d'une société ou le choix du portage salarial se fait au cas par cas selon la situation et les objectifs de chacun.

 

Après étude, vous optez pour le portage salarial, vous n'êtes pas encore bien sûr de rester freelance sur du long terme donc ce choix vous permet de tester le marché, sans avoir à procéder à des démarches administratives de création de société, de rédaction des statuts, de tenu de la comptabilité par un expert-comptable...etc.
Votre stratégie est la suivante : Si vous vous sentez de continuer sur le long terme après 1 an en tant que qu'indépendant, vous créerai votre propre structure. Vous n'avez pas arrêté le choix de la société de portage mais il y a pas mal de choix comme ITG , Dreamteam Portage, et bien d'autres...

 

Le calcul de votre TJM

 

Il est temps de se préoccuper du TJM (Taux Journalier Moyen) que vous allez appliquer à vos clients. Il y a deux démarches possibles, vous pouvez (ou devez) aussi combiner des deux :

Partir d'un salaire annuel brut cible pour en déduire un TJM 
 

Exemple (grosse maille) :

Salaire Brut cible : 65 000 EUR
+ 10% provision pour interco : 6 500 EUR
+ 30% frais de broker et de gestion (expert-comptable/Portage) : 19 500 EUR
+ 50% Charges sociales/patronale : 32 500 EUR
+10% Provisions arrêt maladie: 6500 EUR
+ 10% complémentaire santé / prévoyance profesionnel : 6500 EUR
+ 5% Frais divers, Assurance RC Pro, etc...  : 3250 EUR
TOTAL: 139 750 EUR / 218 jours ouvrables
TJM = 640 EUR
 

 

Affiner et contrôler votre calcul avec un benchmark du marché

 

Une fois votre TJM calculé comme dans l'étape 1, vous pouvez ajuster votre TJM à la hausse ou à la baisse selon les conditions de marché des profils similaires au votre.

D'autres facteurs entrent en compte pour affiner un TJM comme la durée de la mission

 

Comment trouve-t-on des missions SAP en tant qu'indépendant ?

 

Vous quittez la société dans 15 jours et vous n'avez toujours pas de mission... Vous avez contacté des collègues qui ont eux-mêmes fait le choix du freelancing et qui vous ont expliqué les différents canaux qu'ils utilisent pour trouver des missions:

  1. Le réseau personnel : Il est primordial de toujours garder un bon contacts sur l'ensemble de ses missions, plus votre réseau s'agrandira plus il sera aisé pour vous de retrouver des missions directement, sans l'aide d'un intermédiaire et donc à des taux plus avantageux.
     
  2. Les réseau sociaux et sites d'annonces : LinkedIn est le principal réseau social où vous pourrez trouver des missions. Ensuite vous avez les sites d'annonces informatique généraliste comme Freelance-Info ou plus récemment Malt.
     
  3. Les Brokers : Ce sont des sociétés dont le métier et de mettre en relation des entreprises à la recherche de consultants SAP avec les consultants SAP. Ils s'occuperont en quelque sorte d'être votre force commerciale, en trouvant pour vous une mission. Ce service vous coûtera cependant entre 10 à 30 % de votre taux journalier sur toute la durée de la mission. Des brokers il en existent plusieurs spécialisés sur SAP comme: Red Sap SolutionEurSapWesthouse... etc. Des intermédiaires se démarquent également en proposant au freelancer un peu plus de service, comme une plateforme d'échange, des évènements entre freelances, j'ai identifié: Colibee ou encore FocusTribes. Contrairement aux purs brokers ces acteurs répondent à des missions en assurant la réalisation totalement ou principalement par de la soustraitance auprès de consultants SAP indépendants. Enfin vous avez SPRO-Freelancer qui a pour objectifs de simplifier la vie des consultants SAP indépendants en faisant le liant entre ces différents canaux.

A la minute où vous vous êtes mis en disponibilité et en visibilité, vous recevez plusieurs dizaines d'appel (essentiellement les brokers) c'est bon signe !  Certains taux proposés sont bien en dessous de vos prétentions, vous passez votre chemin. Des offres ne sont pas dans votre domaine de recherche. Au final il reste 3 offres qui vous intéressent...

Vous passez des entretiens, certains physiquement, d'autres par téléphone. Sur les 3 offres : 1 a déjà été pourvue, 1 ne correspond finalement pas à vos attentes après avoir passé l'entretien avec l'opérationnel et pour la 3eme, celle qui vous intéresse le plus, le client attend encore de recevoir deux autres indépendants en entretien.

Coup de chance, votre ancienne société de conseil a eu vent que vous venez de passer en indépendant. Cela tombe bien, ils ont justement besoin d'un renfort urgent sur un projet SAP qui démarre. La mission est exactement ce que vous recherchez et cela vous rassure de travailler avec des visages connus pour votre première mission. Vous acceptez et cela commence dès demain ! C'est donc votre réseau qui aura été votre premier vecteur de missions.

Cela vous confirme que le monde SAP est un petit monde et qu'il est très important de soigner votre réseau et vos relations.

Si une mission se passe mal, essayez autant que faire se peut de ne jamais rompre votre relation commerciale en cours de contrat. Les contrats sont souvent de 3 mois renouvelables, tenez jusqu'a l'échéance contractuelle en prévenant votre client à l'avance que pour diverses raisons vous ne pourrait pas renouveler le contrat. Cela lui laissera le temps d'organiser votre remplacement. Bien évidemment, essayez au maximum que vos missions se passent bien de façon à ce que vous soyez vous et votre client toujours ravis de renouveler la mission. 

Les missions SAP sont souvent longues et il est commun de rester plus d'une année sur une mission.

 

Le client de la 3éme mission qui devait recevoir d'autres consultants en entretien vous prévient qu'ils retiennent votre profil pour la mission. Trop tard, vous venez de donner votre parole à votre ancienne ESN pour intervenir sur leur projet. Vous êtes fiable et ne faites pas marche arrière même si vous aviez une petite préférence pour cette mission.

Félicitations ! Demain commence votre première journée en tant que consultant SAP indépendant.